Projet « vaka nui »                         30 09 2002

 

 

LE JOURNAL

 

Semaine Un

 

VOLET FORMATION.


 


Le 23 septembre 2002, 12 jeunes de moins de 26 ans et un adulte ont commencé le stage de pré-formation aux métiers de la « construction navale » qui utilise comme support la réalisation de pirogue double des Marquises. Ce projet, initié par la volonté de LUCIEN KIMITETE, homme passionné et fortement attaché a la culture marquisienne est devenu une réalité.

Cette formation, organisée grâce à la mobilisation du S.E.F.I. (Service pour l’emploi, la formation et l’insertion professionnelle) et du GREFOC (groupement des établissements pour la formation continue), constitue la première phase d’un stage de 12 semaines qui devrait être suivi par deux autres stages en 2003 et sanctionné par une qualification professionnelle.

 

Debora KIMITETE a centralisé l’ensemble des dossiers et cela n’a pas été si simple. Christian MANUAUD Principal du collège, assure le suivi pédagogique et les liens avec les partenaires de la formation continue.

 

Comme le veut la tradition, avec le soutien et l’encadrement des services techniques de la mairie nous avons entrepris la construction d’un hangar de 25 mètres de long sur 11 mètres de large et 6 mètres de haut.

 

Les problèmes de location de terrain et de permis de construire ont été partiellement résolus, grâce à la volonté d’hommes et de femmes qui à travers leurs responsabilités administratives ont su trouver le consensus de l’intelligence.


 

VOLET CULTUREL ET ETHNOLOGIQUE.

 

Le 27 septembre 2002, avec le président de l’association « TE HINA O MOTU HAKA » Poea HAITI, nous avons organisé une réunion avec une dizaine de sculpteurs de l’île de NUKU HIVA  pour définir les emplacements des ornementations qui constitueront la valeur culturelle de la pirogue. Fanette SALMON dessinatrice est chargée d’effectuer quelques esquisses pour aider à la compréhension du travail à accomplir.

J’ai bien conscience que nous sommes au début, je l’espère, d’une longue histoire de recherche du patrimoine maritime marquisien. Ma démarche se veut pédagogique. Elle part de l’idée d’une ré appropriation par les Marquisiens d’un élément fort de leur culture. Aussi avec le soutien de Poea HAITI nous avons décidé de continuer le travail de son père UKI, (décèdé il y a une dizaine d’années ) par la réalisation d’une pirogue double traditionnelle (de 4 m 35 de long)  qui sera construite en même temps que la grande. ( La première coque est réalisée dans un pistachier).

 

Parallèlement à ce travail, et suite à un entretien avec Monsieur BEGUIN, l’administrateur d’état, j’ai demandé à Hélène GUIOT ethnologue spécialisée dans les pirogues du pacifique de bien vouloir entreprendre des démarches pour écrire un projet de mission que nous présenterons au haut-commissaire de la Polynésie française.

 

LE VOLET EXPLOITATION.

 

J’ai, depuis le début du projet, le souci de l’après construction, parce que la réussite d’une telle entreprise se valorise ou malheureusement s’appauvrit, au propre et au figuré  dans le temps.

 

Avec Joël TESSEYRE, qui a une longue expérience d’exploitation de grands bateaux, nous avons entrepris un tour d’horizon des possibilités et des charges financières que représentera le fonctionnement de la pirogue double. La semaine prochaine nous présenterons le bilan de cette réflexion.

 

LE VOLET MEDIATISATION

 

La revue nautique « LOISIRS NAUTIQUES » nous propose de faire des articles réguliers sur le suivi du projet.

 

Des contacts informels ont été pris avec « NATIONAL GEOGRAPHIQUE » pour le tournage de trois petits sujets de 8 minutes. Ils sont à définir pour que l’équilibre économique de la production soit couvert.

 

Par l'intermédiaire du journaliste Jérôme BOURGINE nous avons des contacts avec une équipe de production qui devrait confirmer ou infirmer sa participation. Cela été conditionné par deux éléments. La mise en route de la construction, la présentation du sujet à des émissions comme « Thalassa ».

 

Une information hebdomadaire est convenue avec Radio Marquises.

 

Fabrice FAURRE

Email : citoymon@hotmail.com

 

Crédit photos : Michel LARGERON et Fabrice FAURRE

 

MEMO :   LE PRESIDENT DE L’ASSOSSIATION « TE HINA O MOTU HAKA » 

                         JACQUES POEA HAITI TEL : 00 689 920 898

 

                         LA SECRETAIRE GENERALE DE « TE HINA O MOTU HAKA »

                         DEBORA KIMITETE  TEL : OO 689 920 220  FAX : 920 195

 

                         LE CONCEPTEUR ET COORDINATEUR DU PROJET

                         FABRICE FAURRE TEL : 00 689 920 621